5 essentiels pour les randonnées avec toutou

Le beau temps est à nos portes (enfin, on l’espère) et avec le soleil qui se pointe plus souvent le bout du nez et le mercure qui grimpe, l’appel du grand air se fait sentir. Que vous soyez un randonneur chevronné ou novice, partager cette passion avec votre compagnon à quatre pattes est un beau plaisir à s’offrir, surtout en côtoyant des endroits dog-friendly. Vous avez probablement déjà une liste des items de randonnée nécessaires à votre bien-être (et survie), mais si toutou est aussi de la partie, prévoyez quelques indispensables. Ça tombe bien, nous avons préparé pour vous une liste de 5 essentiels pour les chiens adeptes de hiking. S’amuser sur les sentiers en toute sécurité sera beaucoup plus simple si vous êtes bien préparés!

1. Une bonne laisse

La plupart des endroits où faire de la randonnée exigent que votre chien soit en laisse. Bien que l’envie de le libérer pour courir le poil au vent puisse être tentante, cela risque de vous causer plus d’ennuis qu’autre chose. Pour la sécurité de votre toutou, des autres randonneurs et par respect pour la faune et la flore environnante, garder votre toutou attaché est la meilleure option. Optez pour une laisse résistante mais confortable, assez longue pour un peu de liberté, mais permettant un bon contrôle. Règle générale, le harnais est plus adapté aux expéditions en sentier. Il permet d’éviter la pression sur le cou et votre animal court moins de risques qu’avec un collier, qui peut facilement rester coincé dans une branche.

2. De l’eau et des gâteries

Ça peut sembler une évidence d’apporter de l’eau, mais encore faut-il en avoir en quantité suffisante. Règle numéro un, ne jamais laisser votre toutou boire d’une source d’eau stagnante. En effet, flaques, étangs et autres peuvent contenir bactéries et parasites pouvant rendre votre fidèle compagnon très malade. Les recommandations varient beaucoup sur la quantité adéquate d’eau à fournir. Certains se basent sur le poids de l’animal, d’autres recommandent de le faire boire toutes les quinze minutes ou encore, de prévoir un nombre précis de millilitres par heure de randonnée (on parle d’environ 240 ml par heure). C’est facile de s’y perdre et le gros bon sens reste le meilleur allié. Donnez-lui à boire régulièrement, observez les signaux de soif qu’il vous envoie (halètement rapide, signes de fatigue, museau sec, etc.). Si vous partez pour la journée, vous pouvez apporter un filtre à eau pour vous dépanner en cas de besoin. À moins que votre chien soit habitué à boire dans une gourde pour humains, il existe des bols pliables qui prennent peu d’espace et sont super pratiques. Un excellent achat! Toute bonne randonnée exige une ou plusieurs pauses pour une collation afin de reprendre des forces. Si votre ventre crie famine, il y a de fortes chances que votre chien ait lui aussi une petite fringale. Une réserve de gâteries de qualité comme celles de Crocx lui procurera l’énergie nécessaire pour repartir vers l’aventure.

3. Trousse de secours

Personne ne le souhaite, mais il peut arriver que votre chien se blesse. La trousse de premiers soins est donc indispensable. Plusieurs « kits » sont disponibles dans les animaleries ou en ligne. Vous pouvez les personnaliser selon les besoins de votre animal (par exemple, en y incluant ses médicaments, s’il en prend). Au minimum, elle devrait contenir des pinces, du peroxyde, des compresses, bandages et ciseaux. Il est aussi suggéré d’y inclure un bas qui pourra servir si votre chien se blesse à une patte, ainsi que du ruban adhésif. Gardez-y aussi le numéro de votre vétérinaire qui pourra vous guider en cas de blessure plus grave.

4. Sacs et petite pelle

Même en forêt, il faut ramasser les besoins de chien-chien! Les fameux petits sacs en rouleau sont idéals pour s’assurer de ne pas laisser de traces de votre passage. À certains endroits, il est permis d’enterrer les excréments de votre animal, d’où l’utilité de la petite pelle! Assurez-vous de le faire loin des sentiers ou des sources d’eau, dans un trou d’au moins 15 cm de profondeur. Un sentier propre est agréable pour tous!

5. Protection contre les petites et grosses bibittes

L’ennemi numéro un des randonneurs présentement : les tiques. On en parle partout et sans tomber dans la folie collective, c’est en effet un danger à considérer. Un traitement préventif est disponible et c’est la meilleure façon de protéger votre animal. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire. Vous devriez toujours inspecter votre chien après une randonnée. Si vous trouvez une tique sur votre toutou, retirez-la avec une pince (psst… vous en avez une dans votre trousse de secours). Enfin, il n’y a pas que les moustiques qui peuvent vous rendre visite sur les sentiers. Vous partagez la forêt avec des animaux sauvages comme des ours et des porcs-épics. Deux solutions : la clochette à ours… et un bon rappel! On ne peut pas transporter ce dernier, mais assurez-vous que votre chien maîtrise cette commande de base.

Voilà! Vous êtes fin prêt pour l’aventure! Bonne randonnée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *